L’école du dehors

Nouveau dès septembre 2021 !

L’école du Dehors – une autre façon d’apprendre

Dès la rentrée de septembre 2021, les enseignants de l’école communale de Toernich proposeront à leurs élèves un complément à leur formation scolaire. En effet, la nature s’invitera régulièrement dans leurs pratiques sous la forme d’une pédagogie dites « du dehors ».

Cette approche pédagogique, appelée aussi école de la forêt, est née dans les années 1950 dans un contexte de pénurie de places d’accueil dans les crèches danoises ; il s’agissait d’une solution provisoire en attendant l’installation de nouvelles infrastructures. Inspirées par le modèle scandinave, les écoles de la forêt ont pris beaucoup d’ampleur dans les années 1990 en particulier pour l’Allemagne, la Suisse et la Grande Bretagne.

Dans ces pays, la didactique quotidienne est basée
sur le dehors. Cela signifie que les activités pédagogiques se déroulent entre
5 et 8 heures par jour à l’extérieur. Dans le cadre de notre projet, il s’agira
d’intégrer ces pratiques à notre approche de classe afin de générer un
équilibre qui réponde aux besoins d’apprentissage de tous nos élèves.

Pour votre information, sachez que : « Il
apparaît que beaucoup de jeunes élèves d’aujourd’hui sont plus attirés par des
distractions technologiques que par un désir de jouer en plein air. Notre
société actuelle, notamment au travers de publicités, influence les pratiques
de ces petits individus. L’école, elle, est un lieu où les enfants apprennent à
vivre en société, découvrent le monde, se questionnent. Elle occupe une place
importante dans la vie de chacun. C’est particulièrement, par ce biais, qu’elle
peut amener les élèves, futurs citoyens de demain, à apprécier la nature à sa
juste valeur. La forêt, en tant que lieu d’apprentissage, permet à tous de
développer des compétences présentes dans les programmes d’éducation servant de
socles aux enseignants. Il semble parfois plus simple d’intéresser les jeunes
enfants en forêt par des activités ludiques. Pourtant, il est possible de
sortir en nature avec des élèves tout en travaillant des matières scolaires et
en développant, petit à petit, le respect de l’environnement. Les élèves
apprécient l’extérieur et les enseignants·es aussi. »[1]

Ajoutons également que : « Il est important
que les jeunes enfants renouent avec la nature. Ce sont par des expériences
vécues, en forêt notamment, qu’ils développeront des attitudes positives envers
notre environnement. Comme cela sera évoqué dans ce travail, des études
montrent également que des apprentissages sont ancrés de manière plus profonde
par ce qu’un individu expérimente, par ce qu’il perçoit directement. Le milieu
naturel permet à chacun de développer des compétences sociales, mais aussi plus
personnelles, comme la sensibilité, la créativité, l’imagination, la confiance
en soi. Il est un lieu hors du commun, certes, pour enseigner des matières prévues
à l’horaire de classe, mais il n’est aujourd’hui plus dénudé de sens. Il
apparaît de plus en plus comme une deuxième salle de classe et intéresse les
enseignants-es à la recherche de changement. »[2]


[1]
Rico,
N. (2019). L’école en forêt, au Cycle II, pourquoi et comment?: regard sur une
pratique grandissante (Doctoral dissertation, Haute école pédagogique BEJUNE).

[2] Ibidem.

Quelques photos prises lors de nos sorties hebdomadaires dans « la forêt magique » avec les élèves du niveau préscolaire.

Soyez les bienvenus dans notre classe du dehors

Observations des glands et des trésors de la forêt.

De la soupe aux feuilles !

Une pause s’impose !

De retour à l’école, on apprend à faire du feu à l’aide de notre braséro.